Affiché le 1er juin 2013 dans les blogues, le Cybercommerce et la Vente au détail

Les attentes des clients en ce qui concerne la rapidité et la rentabilité des livraisons de commandes du cybercommerce augmentent de pair avec la croissance de ce secteur.
Dans la plupart des cas, les cybercommerçants mènent leurs activités nationales d’exécution de commandes à Toronto ou à Montréal, et dans certains cas à Vancouver, ce qui, jusqu’à maintenant, était une solution totalement acceptable. Toutefois, il semble que d’avoir un seul centre ne sera bientôt plus une solution viable d’expérience de livraison pour les clients d’un bout à l’autre du Canada.

Les attentes de livraison des clients, soit le jour suivant dans les centres urbains ou le jour même, détermineront le nombre approprié de centres d’exécution des commandes dont les cybercommerçants auront besoin à l’échelle du pays. Pour un grand nombre d’entre eux, ce que nous appelons la « puissance de deux » sera la prochaine étape logique. L’ajout d’un second centre d’exécution des commandes du cybercommerce dans l’Est ou dans l’Ouest du Canada, selon l’emplacement du centre de distribution actuel, sera nécessaire.

La mise en œuvre d’une telle solution permettra aux détaillants et aux cybercommerçants d’offrir la livraison le lendemain dans tous les principaux centres urbains. De nombreuses analyses récentes réalisées pour les clients indiquent qu’un modèle comprenant des centres dans les régions de Calgary et Toronto offrira un service, une couverture et un coût optimaux.
La puissance de deux permet aux cybercommerçants d’améliorer leurs niveaux de services de livraison et limite également les risques de fermeture, de grève ou de toute autre interruption à l’installation, ce qui pourrait être catastrophique pour une solution de prise en charge du cybercommerce à emplacement unique. Après la mise en œuvre d’une solution à deux emplacements, les opérations d’exécution de commande au Canada permettent une redondance qui permet aux cybercommerçants de demeurer en affaires en cas de sinistre ou de toute autre perturbation des leurs activités.

Les détaillants et cybercommerçants américains qui assurent toujours la livraison au Canada depuis leurs installations aux États-Unis sont également dans une excellente position pour tirer profit de la puissance de deux. Ils profitent de l’amélioration des niveaux de service dans l’Est ou dans l’Ouest du pays, selon l’endroit où ils déposent les envois au Canada, et ils atténuent le risque de devoir cesser leurs activités au Canada en cas d’événement fâcheux ou de conflit de travail ayant une incidence sur les postes frontaliers.

Il est également important de noter que tout détaillant ou cybercommerçant effectuant plus de 60 000 livraisons du cybercommerce par année au Canada depuis un centre de traitement aux États-Unis doit assumer des coûts et une pénalité liée au service.

De plus, de nombreux détaillants et cybercommerçants répondent actuellement à leurs besoins de prise en charge du cybercommerce à l’interne. La question est alors la suivante : doivent-ils créer un autre centre d’opérations dans l’Est ou dans l’Ouest, ou chercher à impartir leurs services dans ces régions, au besoin? Encore une fois, la puissance de deux est à l’œuvre. Traiter certaines commandes à l’interne et confier d’autres à un fournisseur représente une mesure efficace pour établir un point de référence, mettant au défi vos propres employés chargés de l’exploitation et le prestataire de services logistiques en tierce partie d’atteindre un rendement optimal.

À long terme, l’impartition de l’un des centres de traitement d’un cybercommerçant peut également démontrer directement les avantages réels de faire appel à un tiers pour la prise en charge des activités de cybercommerce. Ces avantages réalisés touchent notamment la souplesse de la main-d’œuvre et de l’espace, qui est très difficile à reproduire et à atteindre en menant des activités de cybercommerce uniquement à l’interne, particulièrement en raison de l’augmentation spectaculaire des demandes. De plus, les tiers ont avantage à réduire leurs coûts d’exploitation, contrairement aux services internes qui protègent souvent les budgets actuels en cas de besoins futurs.

En résumé, la puissance de deux offre aux détaillants et aux cybercommerçants des résultats réels et rapides en ce qui a trait au service de livraison, à l’atténuation des risques, à la flexibilité et à l’analyse comparative des coûts. Si vous expédiez toujours des envois du cybercommerce destinés au Canada à partir d’un seul endroit au Canada ou aux États-Unis, vous passez peut-être à côté d’avantages liés au service et à la redondance. Enfin, lorsque vous devrez améliorer votre expérience client, vous saurez que la puissance de deux est la solution à adopter.